Articles of this page


Un souffle d'ailleurs
Solitude
Detresse

Un souffle d'ailleurs

Added 25/10/2007


Un cœur gros prêt à éclater
Une larme, une douleur
Un cœur fragile s’est cassé
Une goutte de sang, un malheur

Un pied s’approche, ravageur
S’apprête à écraser
Un morceau sans valeur
Un cœur assassiné

Une rivière de sang d’une écarlate rougeur
Emporte les restes d’une humanité
Des os flétris d’horreur
Un cœur meurtri, désespéré

Les emporte vers une autre contrée
Calme, de belles couleurs
Le cœur y sera moins abandonné
L’âme y couvrira son bonheur

Un cri de désespoir étouffé
Dans un monde broyeur
Un signe d’espoir est passé
Annonçant une ère meilleure

Une lueur d’espoir s’est dressée
Dans ce paysage de terreurs
Une fleur timide est enfin née
Ce matin, de bonheur.


Loubna Zahidi

(Février 1993)

Tags :
Category : Poesie | Comments (0) | Write a comment |

Solitude

Added 19/11/2006

SOLITUDE

Vivre ,                                       Solitaire
Dans un monde ,                        Oublié
Entre des visages ,                     Las, fatigués
Entre des murs ,                         Inertes, isolés
Dans cette prison ,                     Tué, torturé
Définitivement ,                         U
Entre vie et mort ,                      Divisé
Cette âme voudrait s’                 Exiler

Délaisser ce monde de                 Pitié
Retrouver la vie, l’                      Impartialité
Le cœur fragile,                          Transpercé
Par la flèche des maux,                Incrustés
Dans les âmes perverses qui l’      Entouraient
Retrouver la paix, la                     Sérénité.

Loubne Zahidi
(Mars 1993)

Tags :
Category : Poesie | Comments (0) | Write a comment |

Detresse

Added 19/11/2006

DETRESSE

S.O.S. Détresse
S.O.S. Tristesse

Quel monde
Quel désespoir
Où vagabonde
Mon âme ce soir

Cœur blessé
Cœur brisé
Tendre larme
Alerte, alarme !

Larme rouge
Sang bleu
Mêlés, entremêlés
L’âme bouge
Cœur creux
Fêlé, entrefêlé

Cette rivière ocre
Cette vie âpre
Cette lumière blême
Que voit ce cœur ferme

Je laisse tomber
Je désespère
Je crie encore
Je crie très fort
Je crie ton nom
Que tu n’entend
Je crie ton âme
Mon âme s’enflamme
Je pleure la nuit
Je cours, m’enfuis

Et tu te cache
Tu crains toute attache
Point de lien
Point de soutien

Ma vie ralentit
L’écho retentit
C’est mon ci qui s’élève
Dans la nuit sans rêve.

Loubna Zahidi
1996

Tags :
Category : Poesie | Comments (0) | Write a comment |

| Contact author |